Boker or #CONFINEMENT #J14

Ce matin, je ne suis pas sûre que le café me réveille totalement. Alors on va y aller en douceur, et je ne suis pas contre me laisser porter par le monde féérique des contes. Un peu de poésie et de magie pour agrémenter notre journée d’étoiles et de scintillement. Laissez les enfants partir à la découverte de leur imagination et construire leur conte.
Je leur ai donné un semblant de cadre typique du conte à respecter pour offrir un édifice narratif à leurs rêves sans limite.


1- construire son personnage. Imaginer un héros avec tous ses détails caractéristiques. Le héros va devoir dépasser une situation malheureuse/compliquée pour s’améliorer et changer. Savoir dès le début ce que l’on souhaite que le héros apprenne de son histoire.
Construire le contexte du héros. Le point de départ de l’histoire.


2 – Le parcours initiatique du héros. Il quitte son monde connu pour partir à la découverte d’un monde inconnu, en filigrane, son moi intérieur. Pour cela, on imagine les intervenants magiques qui vont aider et ceux qui vont essayer d’empêcher le héros d’avancer. Enfin, définir l’élément de la peur comme l’outil, le moteur de l’histoire. C’est la peur qui pousse le héros à se dépasser et à avancer. La forêt profonde est souvent le lieu de la révélation des forces intérieures et le coeur de la narration. Mais il peut s’agir d’un autre lieu.


3 – L’issue du conte. Le conte a transformé le héros. Qui est-il maintenant ? Et où s’épanouira-t-l désormais?


Utiliser 3 feuilles pour construire son récit et y mettre tous les éléments narratifs.


Ensuite, commencer la rédaction. Faire des phrases simples et courtes. Tout le monde peut écrire, et la simplicité est souvent plus éloquente que tout autre long discours, surtout pour la forme du conte


Enfin, décidez des 4 points narratifs clefs du récit et faire un dessin qui vient illustrer les mots.


Un joli atelier qui va transporter les petits conteurs en herbes dans le monde merveilleux de leur imagination sans limite.
On est certes enfermés dans nos maisons, mais notre esprit ne connaîtra jamais de frontière.


Donnez-leur des ailes le temps d’un après-midi…


Beatslaha et montrez-nous vos merveilles 🌌
#ecriture #contes #resteralamaison

Post du 23 mars 2020 (origine version 1.0 Wix du blog)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s