Un après-midi à la plage #hofesh de #confinement #modéré #J81

🎶 Promenons-nous à la plage, pendant que les gens n’y sont pas 🎶
🎶 Parce que si les gens y étaient, ils nous contamineraient 🎶
🎶 Et puisque les gens n’y sont pas, ils ne nous contamineront pas 🎶

 🎶 Gens y êtes-vous ? 🎶 (…)

Les gens ont peur des gens et de leur ombre. Chacun pourrait être en substance un danger pour l’autre. Quelle belle galère, quelle sacrée punition pour nous autre humains, êtres socialement associables.

Hachem a bien créé Hava pour ne pas qu’Adam arichon ne meurt d’ennui ?! S’il avait su le pauvre ce qu’il l’attendait….ça va je déconne.

Quand je retrouve les gens, au demeurant ma famille et mes amis, je fais des riboukim (câlins). Oh puis flûte, on a encore le droit de s’aimer. Et je sais pas aimer autrement de toutes façons. Parfois m’arrive-t-il de me stopper dans mon élan d’amour et la frustration me ronge alors le ventre.

Si les choses étaient linéaires et faciles à comprendre, on serait tous Nobel ?! Sans doute… Mais seulement voilà, on a déjà du mal à se comprendre soi-même, alors on ira pas exiger des autres de nous comprendre.
Je suis pleine de paradoxes, et je suis sûre que certains d’entre vous aussi. Par exemple, j’ai tardé à remettre mes loulous à l’école, et l’après-midi je retrouvais des copines avec leurs enfants qui eux y étaient retournés. Et oui je sais… Championne du monde. On essaye d’être intelligent parfois, simplement logique, et puis non, ça serait pas drôle sinon ?

Bref, tout ça, enfin pas grand chose, pour dire que l’aprem à la plage a commencé par cette vue que j’adore de la mer depuis Frishman. Une plage baignée de ☀️ et presque déserte. J’ai fait ma Kevina en prenant une photo de pieds sur fond mer. Sauf que j’ai pas le pied fin et délicat des fashionistas et encore moins le décor qui va avec, stam (genre) la jambe de rêve avec un cocktail (ça n’arrive pas, je bois jamais, oui jamais, mais suis pas aigrie pour autant vous assure). Mon décor à moi, que j’adore voyons, c’est plutôt ces 2 têtes blondes qui m’envoient du sable au visage à chaque coup de pelle. Pffff, m’en fiche, tant qu’ils sont occupés et calmes, Je mangerai du sable tout l’été. Je ferme la bouche bien serrée et ça glisse.
Oui, tant que je reçois du sable, c’est qu’ils sont là, donc je peux fermer les yeux un instant en paix … 🌅
L’aprem s’achève en faisant la rencontre de JiJi la coccinelle.

Voilà, un moment à la plage sans les gens, juste nous, le soleil et l’immensité du grand bleu comme seuls compagnons. Et si c’était ça le …

—-
PS 1 : si vous avez lu jusqu’à la fin, je vous présente mes excuses d’avoir parlé pour ne rien dire, seulement le plaisir d’écrire 🤪🙏

PS 2 : sur la 1ère photo, avez-vous remarqué le vieux couple qui se tient par la main pour aller à la plage ? J’adore !!

@ חוף פרישמן

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s