Une promenade de Santé chez le pédiatre

On a rdv chez le pédiatre. Il est top et tout près de la maison, ce qui ne gâche rien n’étant pas motorisée. D’autant que la chaleur s’installe. Je suis du genre à faire des détours pour marcher à l’ombre.

La maskikha (secrétaire) est quelque peu désagréable au premier abord. Elle nous interdit d’attendre à l’intérieur et nous enjoint de revenir dans 10 min. Mais attention, pas question de s’installer au pied de l’immeuble. Allez dans la rue, loin ! Lama lo (pourquoi pas) !

Comme vous le voyez, la rue est splendide. Un véritable jardin urbain. L’heure tourne, et nous voilà déjà en retard à notre rdv. Classique ! Le Docteur Barak nous reçoit dans son tout petit cabinet. Les murs sont chargés de vieux livres et de collections de jouets. J’ai l’impression de me retrouver chez un antiquaire de mauvais goût. Mais les enfants sont toujours aussi subjugués à la vue de tant de figurines réunies dans une même pièce.
La consultation est expéditive, comme d’habitude. Mais j’ai confiance en lui. Je sais qu’il est bon et qu’il va droit au but. Ce n’est pas le Corona virus me lance-t-il. Je me demande alors comment il peut affirmer ça, mais je garde le silence. « Zé viralé » (c’est virale). Qu’on se le dise, cette phrase est aussi courante que « hé shalom manishma ». Tout est « viralé » ici.

Je dois surveiller si la fièvre apparaît, auquel cas, nous devrons revenir. Je ne discute pas. Et D. reçoit son traditionnel petit gâteau en sortant. Tchic, tchac, la consultation a duré 2 min. D., mon hypocondriaque en herbe, est rassuré. Tellement rassuré, qu’une fois arrivé au gan (parc), il se trempe intégralement dans la fontaine. Le tee-shirt, le pantalon, même le slip sont mouillés.

Eufff ! Vous connaissez ?

Je cours au Gan Haïr, le centre commercial du kikar Rabin. Vite, vite, no way, je lui achète t-shirt et short chez Fox pour éviter la pneumonie. Non vraiment, très peu pour moi les urgences dans les prochaines heures. Dans ces moments-là, je les remettrai à l’école illico.

Mais bon, je sais plus quoi penser à ce sujet-là… Les écoles ferment les unes après les autres. Le nombre de cas augmente chaque jour. En attendant, virus de gorge oblige, on a un mot du docteur pour sécher l’école officiellement jusqu’à yom richon (dimanche), de quoi me laisser encore le temps de la réflexion.
A ce rythme là, l’école sera finie… 😜 😱

#TLV #virus #pediatre #lesgossestoujourslesgosses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s