Dans notre bocal maxim (top)

Les vacances, par définition, sentent toujours bon. Rien que de changer de bocal, ça booste ; et puis, si le bocal est sympa+++ et les copains sont chouettes et maxim comme on dit ici, alors, le corps et l’esprit acceptent de se détendre. Bon pas trop non plus, y a une baraque à faire tourner !!

Mais, on la fait tourner autrement, à un autre rythme…
Après ces derniers mois à avoir encaissé la psychose Cororo, je me refais le film dans ma tête et je n’en reviens pas de ces montagnes russes émotionnelles que politiques et médias ont et nous ont fait subir. On est vidés, rincés par cette multitude d’informations anxiogènes
contradictoires, d’entendre l’avis de Mr et Mme tout le monde, à tenter de se frayer un chemin vers une pensée intelligible. Et cette cacophonie commence vraiment à nous chauffer les oreilles et les nerfs. Plus personne n’a ni raison ni tort.

Toi Cororo, qu’on n’a pas invité et qui a le toupet de venir semer la zizanie de façon sournoise dans nos contrées, je n’ai qu’une chose à te dire : on va faire une pause. Parce que eufffffffff !!!

Tishabeav est passé, Amen ! C’est toujours une rasra cette période des bnei hametsahim, même si… J’écoute les cours de Torah aussi. Mais jusqu’à l’arrivée de Mashiah, le 9 Av restera pour moi le climax de la rasra quoi que les meilleurs shiourim en disent.

Donc maintenant que l’on peut souffler de nouveau (ça fait chaud dans le FFP2 en ce moment), je profite de ce nouveau bocal plutôt maxim max, pour me délecter de chaque seconde comme d’un cadeau et aussi des habitudes alimentaires françaises de mon hôtesse. Parce que perso, depuis 5 ans, j’ai fait une croix sur les produits de notre contrée natale. Ça fait 3 jours que je louche sur eux, et cet après-midi, j’ai craqué sur mes old-basics.

J’ai gardé le papier de mon rocher suchard, c’est grave ?!

Des goûts d’avant qui n’ont pas changés. Et c’est seulement après mon festin que je me suis demandée quelle était leur cacherout. En France, je ne mangeais pas cacher hormis la viande, et je n’ai finalement aucune idée de ce qu’aurait pu être le casse-tête de la cacherout du juif pratiquant français.

Bien, je n’ai rien vu marqué sur les emballages à part des écritures arabes. Bon, j’en ai déduit que s’ils sont en Israël, c’est qu’ils sont cachers (lé mehadrin sans doute pas, faut pas exagérer). Et que ça fait drôlement du bien ce petit bocal maxim où on renoue avec nos origines agrémentées de toutes les saveurs de l’Orient. Et on s’est même offerts une petite bande son de cigales ce midi pour nous rappeler notre Sud estival français d’antan. Ça se mariait bien avec le sonore des perroquets verts du coin. On était contents, et on commence à relâcher la pression. Je crois que ça s’appelle les vacances…

Chabbat chalom mes chéri(e)s d’🧡 et belles hofesh hagadol (vacances d’été) à vous tous 😘  maintenant ou plus tard et où que vous soyez 🙏..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s