Le grotesque & la difformité en peinture : fait rare

Source © @la.minute.culture

Une façon rigolote de faire découvrir l’Histoire de l’Art 👏

Alors, le peintre s’appelle Quentin Metsys et l’oeuvre III-Matched Lovers.

Ça se passe aux Pays-Bas et au 15e siècle, soit le bas Moyen-âge 🤔.

Le thème est célèbre dans la peinture classique de l’époque, la triche composée de ses éternels pendants, la tromperie, le jeu de la seduction, la diversion ; une dénonciation religieuse : c’est pas beau de tricher. Bha oui, c’est pas bien. Mais aujourd’hui on l’apprend avec plus de subtilité, à moins que ça soit le contraire…


La spécificité de Q. Metsys est d’extrapoler le grostesque, l’animalité, le grossier des personnages. On pourrait presque parler de monstruosité et de difformité.

Mais, qu’en était-il de la physionomie des gens de l’époque ? Les seuls témoignages qui nous ayons sont des peintures ainsi que des ballades et chroniques ayant pour finalité de flatter le sujet.

National Gallery Art, III Mached-Lovers,  Quentin Metsys, XVe siècle


Peut-être que Quentin Metsys s’amuse à mélanger les canons de la peinture classique du Beau à travers cette courtisane au teint blanc et aux traits raffinés à une forme de réalité brute de la physionomie du commun des mortels, doté d’une dentition à nous faire tomber dans les pommes, des traits grossiers et anguleux à la limite de la difformité. Et comme à l’époque, et surtout la peinture classique appartient presque exclusivement au genre religieux (on commence à voir apparaître des scènes de vie, des portraits de notables qui payent grassement), je m’aventuerais à émettre l’hypothèse selon laquelle Q. Metsys serait un pionnier dans le genre de tourner en dérision, se moquer des convenances de l’époque. Comment l’Eglise a-t-elle accueillie son art ?

Qu’en dites vous ? Vous vous en foutez complément en fait ! 😂

Sinon, une fois que nous serons tous détenteurs du passeport vert, nous pourrons de nouveau vivre librement, nous aimer follement… Un passeport vert… Et qu’en sera-t-il des gens allergiques au vaccin ? Il n’y a que des solutions. Mais il faut bien avouer que le débat qui fait rage sur le vaccin risque de nous faire basculer dans une nouvelle 2e dimension…Tout ceci m’évoque des lectures de fac d’anticipation dystopique…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s